EN | liens | cont@ct | ©
Laurent Contamin
auteur, metteur en scène, comédien
5 spectacles contés à jouer partout
Juby, En attendant Dersou , En pure Perte, Signé Kiko et Les Murmures de Haute-Claire  en tournée "à la carte" (musées, théâtres, bibliothèques, établissements scolaires, à domicile...), prenez date ! (onglet cont@ct, ci-dessus)
> Lire la suite
Un clic, un texte
extraits

NOEMIE : Ruth, imagine que tu t’appelles Héloïse. Imagine que tu es elle…
RUTH : Elle ?
NOEMIE : Elle, l’unique ! Celle à qui je suis destinée ! Elle… la danseuse pas bavarde, l’aimante, la grande brune joyeuse et muette dans la douceur de la ville, au matin…

 

5 - Extérieur aube
KONRAD : Entrée de Denis. Il se penche pour acheter des tickets de tramway par la lucarne du kiosque ; alléluia. Voilà qu’ils nous envoient des prêtres
Américains. Les Américains viennent travailler chez nous dans la religion.
DENIS : S’il vous plaît un ticket, tarif normal. (...)

 

Chanteur pour midinettes - commençant par un B ? Une vraie vedette, d’après la mère Denis ? Chante mieux qu’Arthur Martin - en cinq lettres ?

 

Enfoui au creux du feu

Enclos - 

 

DEDALE : Ton mari n’a pas réussi à passer. Le moteur n’était pas assez puissant pour résister aux vagues et aux courants. Ils n’ont pas atteint les Canaries.

 

MYRIAM : Je sais où est Grand-père. (Claire et Jean s’arrêtent, médusés. Un long temps). C’est beau, ce silence. C’est comme un parc après la pluie, quand le soleil revient sur les arbres mouillés. Et c’est une transfiguration du monde que le soleil apporte.

 

... Les nuages vus du ciel la peau du cou enfants errants sans papiers les lits alignés d’un foyer deuxième génération, pensif deux taches de sang qui dansent on leur apprend le maniement des armes ils dansent dans la lumière un couple avec un chat noir se baigne dans le lavoir...

 

ALEX : Vous avez vu la pinède ? Elle est très mal entretenue, il faudrait couper deux arbres sur trois mais ça fait dix ans que personne ne s’en occupe alors forcément… La nature reprend ses droits, et tout tend vers le plus grand désordre possible. C’est le troisième théorème de la thermodynamique : l’accroissement de l’entropie. 

 

CORINE
On n’a qu’une vie / un jour / on comprend ça. Alors on… on lâche.
Ce qui est dit, autour : « elle prend le large », « elle prend du recul », « elle prend des risques »… En fait on prend rien : on lâche.

 

BRAHE
La vérité, c’est que les étoiles naissent, vivent et meurent, comme nous. La vérité, c’est que l’univers est vivant. (Un temps). Vous ne dites rien ? (...)

 

 
<< précédents    11 à 20 sur 34    suivants >>
 
3515009 pages vues.